Attention

Pour des raisons hors de notre contrôle, veuillez noter que la piscine à vagues Yalaka sera fermée pour l'ouverture du parc aquatique et les prochains jours en raison de travaux. Toutes les autres attractions du parc aquatique seront ouvertes.

Prendre soins de nos animaux gériatriques

Prendre soins de nos animaux gériatriques
Wednesday, March 8, 2023

Comme chez l’humain, plus un animal avance en âge, plus il est à risque de développer certaines maladies communes comme l’arthrose, le diabète, l’insuffisance rénale, les troubles cardiaques et neurologiques ainsi que le cancer.

Une détection précoce peut aider à prévenir ou diminuer la progression de ces maladies.

C’est pourquoi nos individus « matures » sont suivis de près par l’équipe des soins animaliers : des techniciens qui travaillent quotidiennement avec eux jusqu’au vétérinaire, en passant par la nutritionniste animalière.

L’objectif est de leur offrir une fin de vie aussi confortable et agréable que possible.

NOS ANIMAUX GÉRIATRIQUES

ACCOMODEMENTS

Les parallèles avec les êtres humains sont nombreux : comme nous, l’animal âgé est souvent en perte de mobilité et dépense moins d’énergie.

Des accommodements sont souvent nécessaires pour les périodes de repas, l’accès à certains espaces et la vie en groupe.

Des rampes peuvent être ajoutées pour faciliter l’escalade en hauteur, les repas sont pris séparément du groupe afin de respecter le rythme individuel de chacun et si les chamailleries et les bousculades deviennent source de stress pour l’animal, on s’assure de lui donner des moments de quiétude en solo dans sa journée.

ALIMENTATION

L’alimentation demande également d’être revue et corrigée; en raison de la diminution du niveau d’activité généralement observée chez les animaux gériatriques, la nourriture offerte et les quantités doivent être adaptées à leur état de santé.

Il faut prendre garde à ne pas suralimenter l’animal puisqu’un problème d’obésité risque d’aggraver certaines conditions liées à l’âge, comme l’arthrose.

Les aliments peuvent aussi être présentés de manière différente afin de respecter la capacité d’ingestion et de mastication de l’individu.


ENTRAÎNEMENT BIOMÉDICAL

Parce qu’ils ont besoin d’un peu plus de soins, plusieurs de ces animaux suivent un entrainement biomédical qui permet aux techniciens d’effectuer certaines manœuvres sans avoir recours à l’anesthésie : prise d’échantillons sanguins, vérification de l’état des dents et des gencives, prise de température, etc.

Axées sur le renforcement positif, ces petites séances régulières font partie de la routine de l’animal et diminuent grandement les risques de stress.

SOINS

Évidemment, qui dit petits bobos dus à l’âge dit risques de douleur et/ou d’inconfort. L’équipe vétérinaire agit donc en support dans tout ce qui est mis en place afin de rendre l’animal le plus confortable possible.

De la médication est souvent offerte lorsque des signes de douleur et d’inconfort sont observés chez l’animal : boiterie, difficulté à se lever/coucher, perte d’appétit, tendance à dormir davantage, diminution de l’intérêt envers les congénères, l’enrichissement, les activités quotidiennes, etc.

Si les animaux ne peuvent s’exprimer avec des mots, ils ont néanmoins différentes façons de nous communiquer que quelque chose cloche. Les techniciens en soins animaliers ont une connaissance intime des animaux sous leurs soins et sont sensibles aux moindres variations de comportement.

_____

Parce qu’ils ont accès à des soins vétérinaires, une diète équilibrée et régulière et un environnement minimisant le stress, la majorité des animaux en milieux zoologiques vivent plus longtemps qu’en nature.

Bien que la mort soit une partie indissociable de la vie, reste qu’elle nous affecte à chaque fois, particulièrement chez le personnel de soin qui côtoie ces animaux parfois depuis plus de 30 ans! Nous préférons de loin les garder longtemps et en santé!

Le Zoo de Granby compte quelques doyens, des animaux qui ont souvent surpassé l’espérance de vie en nature : c’est le cas de Chrissy, une femelle atèle de Geoffroy de 46 ans (longévité de 28 ans), Shaboola, une femelle rhinocéros de 43 ans (longévité de 35-40 ans) et Dafina, une loutre à cou tacheté de 18 ans (longévité de 8-10 ans).

Récemment, nous avons assisté à l’examen général d’une autre de ces championnes de la longévité : Kamili, une femelle mandrill de 30 ans! Voyez la vidéo!

Bilan de santé de la mandrill Kamili