IMPORTANT

Certains employés du Zoo de Granby continuent d'être en grève aujourd'hui. Notez par contre que le parc animalier, le parc aquatique et le parc des manèges demeurent ouverts et prêts à recevoir des visiteurs pour une belle journée au Zoo de Granby !

Nous sommes conscients que la grève aura de légers impacts sur l'expérience de nos visiteurs. Consultez la page Info Grève pour voir la liste de ces changements mineurs à la programmation.

Yack

Yack

Répartition

Tibet, Népal

Alimentation

Herbivore

Habitat

Plateaux désertiques

Nom Latin

Bos grunniens

Statut de conservation selon IUCN

Animal essentiel et précieux au Tibet, le yack est bâti pour le climat rigoureux des plus hautes montagnes du monde.

Un généraliste qui se satisfait de ce qui est disponible

Étant donné la rareté de la nourriture offerte dans son habitat, son régime alimentaire est peu spécifique. En altitude, il consomme mousses et lichens alors que dans les vallées, il profite des plantes variées qui poussent à ces hauteurs. Sa langue râpeuse lui est d'ailleurs très utile pour récolter le lichen incrusté entre les rochers.

Compagnon des nomades tibétains, son nom signifie "boeuf grogneur"

Musclé et endurant, le yack peut parcourir de longues distances afin de trouver sa nourriture. En d'autres circonstances, il préfère minimiser ses mouvements afin de conserver son énergie. Doté d'une fourrure dense, doublée d'une couche laineuse isolante, le Yack peut résister à des températures avoisinant les -40 degrés Celcius.

Une vie en groupe, jusqu'à plusieurs centaines d'individus

Les yacks sont des animaux grégaires: en se regroupant, ils peuvent se serrer les uns contre les autres et ainsi mieux conserver leur chaleur durant les tempêtes hivernales. Le seul prédateur connu est le loup. Les groupes sont principalement formés des femelles et de leurs jeunes, les mâles gravitant autour.

Malgré l'abondance des yacks domestiques, une espèce vulnérable en nature

On estime leur nombre entre 7 500 et 10 000 dans le milieu naturel. La domestication de ce bovin a produit de nombreuses races qui elles, se chiffrent à près de 12 millions. En plus de la laine qui est récoltée pour confectionner vêtements et couvertures, on utilise son lait et sa viande. Son crottin séché est utilisé comme combustible.

D'autres animaux d'Asie