IMPORTANT

Certains employés du Zoo de Granby continuent d'être en grève aujourd'hui. Notez par contre que le parc animalier, le parc aquatique et le parc des manèges demeurent ouverts et prêts à recevoir des visiteurs pour une belle journée au Zoo de Granby !

Nous sommes conscients que la grève aura de légers impacts sur l'expérience de nos visiteurs. Consultez la page Info Grève pour voir la liste de ces changements mineurs à la programmation.

Émeu

Émeu

Répartition

Australie

Alimentation

Omnivore

Habitat

Plaine herbeuse

Nom Latin

Dromaius novaehollandiae

Statut de conservation selon IUCN

Incapable de voler, ce cousin de l'autruche est le deuxième plus gros oiseau sur la planète

Des pattes robustes qui le portent sur des kilomètres chaque jour pour s'alimenter

Il préfère les plantes avec une valeur nutritive élevée (céréales, fleurs). Il se nourrit d'insectes, de larves et de petits vertébrés. L'oiseau ingère volontairement des caillous qui facilitent sa digestion en aidant à broyer les aliments. Nomade, il parcourt plus d'une dizaine de kilomètres par jour pour trouver l'eau et la nourriture.

Bâti pour la vitesse et l'endurance

Parce qu'il ne peut pas voler, l'émeu compte sur ses pattes musclées pour l'aider à fuir à près de 50 km/h. Ses pattes, et plus particulièrement ses griffes, servent également à se défendre contre les prédateurs. Vivant dans des milieux généralement ouverts, il compte sur ses yeux immenses (5 cm de diamètre) pour percevoir le danger de loin.

C'est le mâle qui couve les oeufs et s'occupe des petits

Généralement solitaire, les couples se forment et occupent le même territoire quelques mois avant la ponte. Le mâle aménage le nid, couve les oeufs et s'occupe des petits, chassant souvent sa partenaire durant la couvaison. Jusqu'à ce que les oisillons soient indépendants, le mâle maintient un niveau d'agressivité élevé envers les autres émeus.

Domestiqué pour sa viande et son huile

On estime que la population d'émeus avoisine les 700 000 individus en nature. De nombreuses clôtures "anti-émeus" ont été érigées un peu partout afin de protéger les cultures. Aux État-Unis seulement, on dénombre près de 1 500 fermes d'élevage, notamment pour la graisse de laquelle on tire une huile aux multiples vertues.

D'autres animaux d'Océanie